Tel : +33 (0)4 92 47 73 21 - Mail : info@groupe-pierre-botto.com

La place Massena

LA PLACE MASSENAEnfin en 1870 elle acquit son appellation actuelle de place GARIBALDI pour honorer, de son vivant, Giuseppe GARIBALDI né à NICE en 1807 d’une famille d’origine génoise.

Le Pont Neuf commencé en 1820 sous la direction de l’ingénieur Paul GARDON, fut béni le 4 novembre 1824 par l’évêque COLONNA D’ISTRIA. I1 était composé de trois arches et construit en pierres aux frais de la ville, du gouvernement et d’une souscription volontaire de la part de quelques habitants. I1 permettait ainsi de rejoindre la place Charles ALBERT (côté rue de l’Opéra et Alexandre Mari) au faubourg Croix de Marbre et quartier de la Ville Neuve.

Deux places identiques devaient donc se faire face en demi lune de part et d’autre du pont.

Sur la rive droite du Paillon, au fond de la nouvelle place, devait s’élever l’église Notre Dame des Grâces en exécution du voeu du conseil communal le 25 Avril 1832.

Ce projet fut abandonné par la suite car il ne répondait pas aux règles du plan régulateur du « consiglio d’oRNato » (conseil d’ornement) mis à l’étude par une circulaire ministérielle du 24 Avril 1824 et approuvé par le roi Charles Albert par lettres patentes royales du 25 Mai 1832.

I1 fut décidé, en conséquence, de substituer à la place demi-circulaire « fermant trop la ville vers le nord » une place rectangulaire « Quadrata » que nous connaissons aujourd’hui, œuvre de l’architecte VERNIER inspirée des portiques de la rue de Rivoli à PARIS.

Il faut noter que la majeure partie de ces terrains, comprenant jardins, prairies, constructions et exploitations commerciales, composait un domaine s’étendant des actuelles rues Saint Michel et Deloye à l’est, jusqu’à la rue Longchamp à l’ouest, et jusqu’au boulevard Victor Hugo et Dubouchage au nord, et appartenait à la famille TIRANTY originaire de LEVENS.

Ce ne sera qu’en 1860 que la place Charles Albert, le Pont Neuf et la partie nord déjà dénommée place MASSENA, seront nivelés et définitivement aménagés, et ce, à l’occasion de la visite de NAPOLEON III.

A l’entrée et à gauche du Pont Neuf se dressait l’obélisque en pierre de taille sur un piédestal décoré de 4 sphinx en marbre blanc, monument élevé en 1827, par les ISRAELITES de NICE, en l’honneur de sa majesté le roi CHARLES FELIX, en témoignage de reconnaissance pour les bienfaits reçus. Ce monument disparaîtra lors de la construction de la place MASSENA