Tel : +33 (0)4 92 47 73 21 - Mail : info@groupe-pierre-botto.com

Le couvent de Cimiez

LE COUVENT DE CIMIEZEn 1543, après la destruction de leur Couvent de Ste CROIX (où se trouve actuellement la Croix de Marbre) par les Turcs, les FRERES MINEURS OBSERVANTS DE SAINT FRANCOIS s’installèrent dans une maison particulière au bas de la ville de NICE.

Le 15 Novembre 1546, les Bénédictins de St PONS leur cédèrent, à CIMIEZ, une antique chapelle dédiée à Notre Dame avec des terrains adjacents en échange des jardins de leur couvent de Ste CROIX.

En 1644, on construisit, du côté du levant, une aile du grand cloître avec double rang de cellules.

Le 21 Septembre 1660, la foudre détruisit le clocher du couvent qui sera réparé en 1662.

Grâce aux subsides de Jean Paul CAISSOTTI, comte de RIGAUD, MASSOINS et TOURNEFORT, un portique de 3 arches fut construit tel qu’on peut le voir aujourd’hui, après restauration en 1846.

En 1663 on plaça, sur le clocher, une cloche dédiée à Ste. Marie Immaculée de la Conception.

En 1681 la sacristie et la bibliothèque furent établies.

En 1700 on acheva, coté du midi, une autre aile du cloître.

En 1716 on construisit l’aile du côté du couchant.

En 1739 on édifia, du côté nord, la 4ème aile du grand cloître.

En 1758 on installa le noviciat au 2ème étage.

Le 29 Septembre 1793 l’Eglise et le Couvent furent déclarés biens nationaux et saisis.

En 1816, deux ans après le retour de Nice à la Maison de SAVOIE, VICTOR EMMANUEL 1er autorisait, par décret, la restitution des couvents et la réintégration des religieux.